Du 17 au 22 juin 2OO7 – Ya d’la rumba dans l’air…

Mais où est donc passé John Travolta ?

 

cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-01
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-02
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-03
peinture en direct de la Habane par Michelle AUBOIRON
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-05
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-06
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-07
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-08
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-09
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-10
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-11
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-12
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-13
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-14
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-15
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-16
cuba-la-havane-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-17

Danse avec les Glous !

Peinture n° 19 Ex cinéma d'art et d'essai en rupture de bancs sur la 41 à Miramar.

Peinture n°16 Casa particular - Propriété d'un avocat du barreau sans doutes

Peinture n° 20 Ancien hôtel sur l'Avenida de Los Presidentes (à une époque le plus grand du pays)

Peintures n°21 Maisons jumelles sur l'Avenida de los Presidentes

Après la pluie sur le Malecon... au loin l'hotel "Nacional", un des plus luxueux de la Havane.

Ya d'la rumba dans l'air...

A l'extrême droite, le présentateur enthousiaste fonctionaire qui déclame en hurlant la description interminable de la prochaine attraction même quand la salle est vide. Normal, il est payé pour ça...

Parmi ce groupe, se cache Raoul, notre interprète/assistant... saurez-vous le reconnaître ? (L'heureux gagnant recevra son poids en riz et haricots noirs)

Après cette nuit de folies, le traintrain reprend ses droits...

C'en est même quelques fois un peu barbant...

Décoration installée par Fidel devant la représentation Américaine sur le Malécon. Explication : Le personnage central (Posada) a été - si nous avons tout bien compris - récement libéré d'une peine de prison qu'il purgeait aux Etats Unis, suite au détournement d'un avion Cubain en 78... Cuba demande son extradition depuis environ 30 ans et en a fait un personnage central du bestiaire anticastriste... Pas un jour, sans qu'on en parles à la radio ou à la télévision... ça tourne en boucle...

Le drapeau américain ne flotte pas à la Havane... à sa place, voici le "Stars and stripes" (le compte y est) gracieusement installé par Fidel devant la représentation américaine, seul bâtiment officiel US de la capitale. Au pied de cette "installation", se déroulent régulièrement des spectacles guillerets, dont la nature ne vous échappera pas... perspicaces comme vous êtes (petits coquins va !) Ici, on la joue tout en finesse et au quotidien... Les Français prétendument anti-américanistes primaires peuvent aller se rhabiller...

Horloges parlantes Vu sur la Calle Obispo dans Habana Vieja (la vieille Havane)

Bureau d'enfant ! (prononcer en imitant Fernand Raynaud)

Langue au chat !

Inaugurée en 1959... pas de bol...

Pendant que Charles s’amuse à faire des photos pour pochettes de disques Cubains dans le décor de Pulp Fiction 2, Michelle enchaîne les peintures quand la météo le permet – 3 jours de GROSSE pluie cette semaine…
Visite du Musée des Beaux Arts cubains qui couvre toutes les périodes artistiques depuis 2 siècles… très riche et intéressant… nous ne pensions pas voir du Pop Art…
Petit arrêt pour rire devant la représentation américaine sur le Malecon (il n’y a bien sûr pas d’ambassade US à Cuba)…
Et pour finir, on vous emmène faire du shopping…

Rectificatif : contrairement à certaines affirmations farfelues honteusement proférées au 3ème épisode, l’océan est très accessible, mais à l’Est de la Havane, où s’étire une plage de carte postale de 60 km (Playa del Este) de sable blanc et fin avec cocotiers et tout le toutim. Nous en avons fait l’expérience hier… rafraîchissant… quoique… l’eau soit à 30, 32°… toutes nos excuses…
La côte est ponctuée d’hôtels en ruine mystérieusement abandonnés.
Nombreuses canettes de bière ou de soda sur le sable et dans l’eau… il faut dire qu’il est ici parfaitement naturel de jeter sa canette tout simplement par terre au moment de se mettre à l’eau. Fidel et son frère Raoul, Président par intérim, n’ont pas encore statué sur cette question, alors en attendant…
A propos de Fidel, il semble se porter plutôt bien. Convalescent après une plusieurs opérations intestinales délicates, nous l’avons vu longuement discourir à la télévision face à un journaliste au sourire particulièrement mielleux sans doute inspiré par le profond respect que lui inspirait le Commandate en Jeffe (Nous nous permettons de vous rappeler que celà se prononce Commandanté en’ Reffé). Il parle sérieusement de reprendre les commandes d’ici quelques semaines au grand dam de pas mal de Cubains, notamment les jeunes, qui s’étaient pris à espérer un frémissement…malgré le profond respect qui blabla et blablabla…

Suite au prochain épisode…

 

Nous apprécions vos commentaires