Du 11 au 24 octobre 2003 – Arrivée à Las Vegas… flash back…

Arrives le 11 octobre vers 23H locales (un samedi soir – y sont fous ces frenchies), pas une chambre de libre à moins de 50 miles (80 km) de Las Vegas – malgré ses 350 000 chambres d’hôtel. Well. Nous nous retrouvons à Primm Valley, à la frontière entre la Californie et le Nevada – là où les Californiens – frustrés – viennent jouer, parce que le gambling – bandits manchots et autres – sont interdits en Californie…

 

Nous nous retrouvons dans une chambre de 100 m² environ avec un lit de 3m x 3. pour 40 US$ la nuit (32 Euros environ). Nous passons les 48 heures suivantes à nous acclimater au décalage horaire. Hamburger à 4H du matin (tout est possible au Nevada), dodo de 6H à 15H, ballade dans le désert (voiture ruinée sur les dirty roads) – re-hamburger – re-dodo etc.

Les 2 semaines suivantes sont consacrées au montage des 2 exhibits et à quelques ballades le soir dans cette ville hors du temps, totalement décalée, décadente, et en même temps attachante, dés lors que l’on commence à entrevoir la vie « beyond the neons »…

Las Vegas : 1,2 millions d’habitants. 5,000 nouveaux arrivants tous les mois, un climat digne du Sahara, des dizaines de terrains de golf au milieu du désert. 32° fin octobre, la clim partout… un confort digne des Maharadjahs. Crazy no ?
Des « restaurants » – genre « all you can eat n’importe quoi » – Chinois, Japonais, Fruits de mer, Italien, Coréen, etc. tout ça pour rien… ou presque… parce qu’il faut « fixer » les gens à tout prix dans les casinos. Finalement, quand on a compris le truc, on s’en sort très bien, la ville est même plutôt plaisante…

Nous apprécions vos commentaires