22 août 2012 – La vie de château de Michelle Auboiron – Acte I – Scène IV

Après une semaine de canicule et un bon lumbago, retour dans la cour des grands…

C’est dans les jardins de l’Orangerie que Michelle s’installe, au milieu des pots – enfin façon de parler, parce que des pots comme ça, hein… on en voit pas souvent. Et ils contiennent quoi les pots ?… je vous le donne en mille… des orangers ! Oui Madame !

Michelle AUBOIRON aux manettes dans les jardins de l'orangerie du chateau de versailles

…des orangers, mais aussi toutes sortes d’arbres à agrumes (on dit arbre à agrumes parce que agrumier ça n’existe pas… à mon grand dam… parce que arbre à agrumes, ça sonne pas génial, bref…), donc je disais : toutes sortes d’arbres à agrumes, mandariniers, citronniers, bergamotes… et même des grenadiers !
…tout ça, ça vous change de la petite cuisine habituelle…

Michelle AUBOIRON peint depuis les jardins de l'Orangerie du château de Versailles

…c’est la raison pour laquelle il est ici difficile de peindre à l’eau de rose… …vu qu’ici, il n’y a pas de rosiers, donc de roses mais des agrumes, rien que des agrumes… qu’on se le dise une fois pour toutes !
Enfin en fait… il n’y a pas tout à fait que des agrumes… il y a aussi un bassin… un grand…

Peinture in situ à l'Orangerie du Chateau de Versailles par Michelle AUBOIRON

…et quand il y a un grand bassin, qu’est-ce qu’il y a d’autre ? à votre avis ? hein ?
…il y a aussi des beaux reflets…

Peinture sur le motif à l'orangerie du Château de Versailles par Michelle AUBOIRON

…mais pour voir les beaux reflets, il faut être du bon côté, parce que de ce côté là, on les voit pas…

…ah, là on les voit ! …enfin presque parce que là, il y a l’arbre qui cache le reflet…
…enfin on peut quand même se faire une idée quoi…
Peinture n°4.

 

Nous apprécions vos commentaires