Du 18 au 20 octobre 2004 – Retour à Marrakech…

Le 18 et le 19, peinture dans Marrakech, Place Jema El Fnaa…
Nous n’imaginons même pas nous installer dans la rue pour travailler… nous négocions avec des bistrots qui disposent d’une terrasse sur la place l’autorisation de travailler dans un coin. (sans vous déranger m’siou, siou plaît). Nous sommes aux premières loges pour le spectacle…

 

morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-6
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-11
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-5
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-13
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-3
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-2
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-1
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-12
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-17
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-4
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-18
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-8
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-10
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-9
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-14
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-15
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-16
morocco-roadbook-carnet-de-voyage-peintures-michelle-auboiron-photos-charles-guy-05-7

Place Jema El Fnaa... à côté des souks, c'est calme...

Barnum de conteur sur la Place Jema El Fnaa

Retraite chapeau

Capteurs de signaux divins

La parabole du porteur, cela explique bien des choses...

Où sont les martiens ?

Toi, mon p'tit gars, j't'ai à l'oeil...

Trompe l'oeil...

En terrasse...

Il y aurait presque un côté Las Vegas...

La nuit ne va pas tarder, bientôt l'heure de la prière et la fin du jeûne.

La nuit tombe et la Place se vide... pour 1H30 seulement...

Restent les touristes et quelques vendeurs (vraiment les acharnés)

Un acharné

Dans la médina pendant la pause... où sont-ils tous passés ?

Dans la Médina (presque) désertée

Dans la Médina (presque) désertée (bis)

Trompe l'oeil (2)

Bien que nous consommions ce que nous pouvons et laissions de généreux pourboires aux serveurs (nous sommes 5 depuis une semaine), les patrons reviennent à la charge plusieurs fois dans la journée… pour tenter de nous faire « cracher » du dirham, pour la peinture d’abord, puis pour les photos et enfin pour la vidéo…
Nous tenons bon, mais pensons que l’ambiance es définitivement pourrie par le tourisme.
Le 18 au soir, un exploit sportif à noter :
Charles et Emmanuel, son cousin traversent la Médina à pied avec 12 bouteilles de vin en plein ramadan… (dans des sacs plastiques quand même, mais avec « glings glings » sur la bande son)
Ils avaient bien vérifié les lacets de leur « Reabook » avant… on vit parfois dangereusement…
Pendant le ramadan, les musulmans ne peuvent pas acheter de vin et nous devons nous rendre avec notre passeport au « Marjane », le « Carrefour » du coin, sur la route de Casablanca, pour approvisionner le Riad, et ça ne rigole pas au niveau des contrôles…
Une vendeuse note votre nom, numéro de passeport, combien de bouteilles vous achetez… et il y a une caisse spéciale… avec caissière qui vous fait les gros yeux et tout et tout…
Blague à part, quantité de musulmans boivent et fument – pas seulement des cigarettes – en cachette…
L’alcool est même la première cause d’accidents de la route au Maroc.
Le soir du 19, tentative de prises de vue de nuit dans la Médina entre 18 et 19H30. A 18H, le jeûne se termine et les rues se vident presque complètement, le temps d’une collation, précédent le vrai repas vers 21H, puis les agapes successives jusqu’à l’heure fatidique de 5 H du matin où il ne faut plus rien consommer avant la nuit suivante.
Nous profitons de ce phénomène très fugace (environ 1H30) mais très palpable, pour essayer de faire quelques bons « shoots » dans les ruelles… c’est quand même un peu « sport »…
Aujourd’hui, Michelle peint dans le Riad… un peu de tranquillité ne fait jamais de mal…

Suite au prochain épisode…

 

Nous apprécions vos commentaires