Made in Hong Kong – 27 octobre – première peinture depuis Ocean Terminal (Kowloon)

Avec notre matériel à bout de bras, nous partons d’assez bon matin, d’autant qu’il faut s’arrêter en route pour acheter un seau (c’est pas idiot un seau, finalement) et diverses babioles forcément indispensables. Après 20 minutes de bus, 50 minutes de bateau pour nous rendre à Hong Kong Island, un dernier petit bateau (8 minutes) pour traverser le bras de mer qui sépare Hong Kong du continent  – voir la carte publiée le 25 – et hop !

Michelle est à pied d’oeuvre (c’est la cas de le dire) pour entreprendre sa première peinture… un point de vue magnifique sur Hong Kong Island et son skyline mondialement célèbre…

 

 

Peinture de Hoing Kong Island depuis Ocean Terminal

Après trois heures de combat, abandon par KO… la peinture – pourtant importée de France – n’est pas dans son état normal… trop liquide… pas assez miscible… impossible de peindre…

Michelle Auboiron - Peinture à Ocean Terminal - Kowloon

Nous apprendrons en téléphonant au fabricant à Paris que la composition chimique de la peinture a récemment changé pour se mettre en règle avec les nouvelle normes européennes de 2010. Cela aurait été sympa de prévenir les artistes, surtout quand ils sont fidèles à cette peinture depuis 25 ans…

En attendant, branle-bas de combat, nous filons au seul magasin digne de ce nom de fournitures pour artistes à Hong Kong (ici, c’est plutôt le business qui les branche…) et nous prenons de l’acrylique américaine blanche comme base pour tenter de rattraper tout ça…

Pas mal de tests en perspective pour ce soir… résultats au prochain épisode….

Nous apprécions vos commentaires