21 novembre – Tentative de peinture à Aberdeen

Retour à Aberdeen où nous sommes bien décidés à trouver cette fois une vue côté face du Jumbo Floating Restaurant… après quelques circonvolutions, nous tombons sur l’embarcadère d’où des navettes emmènent les touristes à bord… de là, malheureusement, d’énormes yachts au mouillage masquent presque complètement la vue sur le Jumbo… impossible de peindre…

jumbo-floting-boat-aberdeen-hong-kong-photo-charles-guy-01

Nous repérons un parking qui surplombe l’embarcadère et d’où la vue est, c’est sûr, intéressante et dégagée… nous nous y engouffrons sans problème grâce à notre carte Octopus, une carte très pratique que l’on recharge à volonté et qui sert à payer instantanément toutes sortes de choses comme les péages, parkings, boissons, courses etc… sans code ni signature…
Nous remarquons bien que la plupart des places – mais pas toutes – comportent la mention “members only” mais comme le parking est sur 7 niveaux et pratiquement vide – à l’exception de quelques dizaines de Rolls, Bentley, Porsche et autres véhicules utilitaires – nous nous installons au cinquième étage, vide, avec vue plongeante sur le Jumbo… ici nous ne dérangerons personne…

michelle-auboiron-peinture-en-direct-aberdeen-hong-kong-02

…au cinquième étage du parking avec vue sur le Jumbo…notez bien la couleur des fleurs…
Michelle qui a décidé de peindre une toile de 225 x 75, monte ses chassis, un de 150, et un de 75, qu’elle assemble côte à côte, tend sa toile, déballe ses pots de peinture et se met au travail… sans s’inquiéter de la caméra fixéé à l’angle du mur où elle s’est installée… au bout d’une demie-heure, déboule un petit chef à oreillette qui nous fait comprendre sans la moindre ambiguïté qu’il faut stopper la peinture séance tenante, qu’on a pas le droit de peindre là et patati et patata… à moins d’obtenir une autorisation en bonne et due forme de la direction… direction le lobby, où Charles essaye de négocier sans succés avec une hôtesse qui appelle son supérieur… il montre la carte, les catalogues de Michelle, explique qu’elle peint partout autour du monde , à l’Opéra de Paris, à la Jinmao Tower à Shanghai, chez Fidel Castro à la Havane… rien n’y fait… le dialogue est riche et enjoué… members only… members only… members only…
…et oui… nous sommes tombés sur le très British et très ouvert Aberdeen Marina Club…
michelle-auboiron-peinture-en-direct-aberdeen-hong-kong-01
…il faut plier… just now… il faudra finir “en atelier”…
…ranger les pots, dégrafer et rouler la toile, démonter les chassis… avec l’installation, c’est deux heures de perdues… et la journée est foutue… foutue pour foutue, nous décidons de déjeuner au Jumbo !
michelle-auboiron-peinture-en-direct-aberdeen-hong-kong-03
…vue de la navette qui nous emmène au Jumbo, le parking de l’Aberdeen Marina Club… où vous pouvez  aisément repérer le cinquième étage du parking – d’où Michelle avait entrepris de peindre – grâce à la couleur des fleurs évoquées plus haut…
jumbo-floting-boat-aberdeen-hong-kong-photo-charles-guy-02
…à l’abordage…
…nous avons bien eu raison… bon déjeuner de dim sum dans une immense salle au kitsch chinois des plus consommés…
jumbo-floting-boat-aberdeen-hong-kong-photo-charles-guy-03
…mais la vengeance du dragon sera terrible envers l’Abrutis Marina Club… sans compter que son architecture de Mickey nous a fait bien rigoler…

2 réponses

  1. filou dit :

    Aberdeen, c’est cela, oui …
    Marrant, je ne reconnais pas du tout l’Ecosse …:-)
    Alors comme ça, vous avez aberdeené au Jumbo …?

  2. Charles dit :

    Oui, il y avait des petits pois déjà tout écossés…

Répondre à filou Annuler la réponse.