2 décembre : vue sur les nuages… presque le septième ciel…

Le monde est petit… un collectionneur de Michelle l’a contactée… il aimerait une peinture de le vue de la baie depuis son appartement de North Point qui comme son nom l’indique est en quelque sorte le « Pôle Nord » de l’île de Hong Kong…

sky-horizon-cloud-view-road-hong-kong-photo-charles-guy

…nous filons vers le « Sky Horizon », une propriété formée de deux tours jumelles en lame de couteau de 38 étages situé à Cloud View Road implantées à mi-hauteur de l’île…et…

20091203-img_5634-2

…c’est parti…et dans l’enthousiasme…il faut dire que c’est un privilège de pouvoir travailler là. C’est vraiment…

photo-charles-guy-01

…un peu l’antithèse du…

photo-charles-guy-03

Du 28ème étage où nous nous trouvons, de nouvelles perspectives s’offrent à nous…

hong-kong-photo-charles-guy-00

…dans l’axe de Victoria Harbour, Hong Kong à gauche et Kowloon à droite… avec leurs tours landmark respectives…
…l’ifc (International Finance Centre) au fond à gauche face à l’ifc (International Commerce Centre) au fond à droite…

hong-kong-photo-charles-guy-02

…à nos pieds, le Convention Center…

hong-kong-photo-charles-guy-03

…à notre droite, côté Kowloon, un quartier résidentiel constitué d’une ribambelle de jolis petits pavillons…

peintures-live-hong-kong-michelle-auboiron

Michelle est obligée d’augmenter son format à 225 x 100 cm pour embrasser la scène… et il faudra plusieurs toiles pour qu’elle soit rassasiée… nous reviendrons demain… et pour fêter ça, nous avons bien…

20091203-img_5635-2

7 réponses

  1. leo dit :

    oh la la la la la la….pfff….je reste sans voix….le collectionneur en a de la chance !!!ça arrache grave !!!!tu manges du piment pour tenir le coup?

  2. filou dit :

    Ce ne doit pas être évident d’avoir une vue dégagée depuis « Cloud View Road », non ?

  3. Charles GUY dit :

    De la citronnelle, de la coriandre, piment, gingembre + tout un tas d’ingrédients dont nous ne connaissons même pas le nom…

  4. Charles GUY dit :

    De mon point de vue, on n’habite pas là pour des clous…

  5. cabrol dit :

    Ce tableau est absoluement sublime comme semble etre ce point de vue, plus proche de celui de l’oiseau que de l’humain.
    Je suis votre voyage avec un interet total, je devore chaque photo de Guy avec un plaisir tres fort, cette ville et l’oeil que vous avez tous les deux dessus me ravie et la facon dont vous « reporter » est tellement créative et riche que je touche du doigt l’ambiance, j’entends les bruits et les lumières de la nuit de fin d’année scintillent dans mes yeux comme si j’y étais…
    Comment avez vous trouvé ce point de vue extraordinaire ? c’est un appartement, un bureau,…le cadrage de ce tableau est tres tres puissant…Par ailleurs je suis épatée par cette énergie que vous avez, Michèle avec tous ces tableaux…ces photos, écrits, montage et en ligne…bravo et merci…Je suis heureuse pour vous quand vous profitez d’un jour de repos et visite libre…
    Merci de cette créativité qui me nourrit alors que pour l’instant ici la vie ne me permet pas d’etre dans le voyage ni dans une grande créativité…
    celine cabrol

  6. cabrol celine dit :

    Un tel point de vue reste réservé aux oiseaux, voila un privilège de grande envergure et merci de nous faire partager ca en direct…Je suis électrisée par votre regard sur cette ville et tout ce travail de mise en forme en plus de toute cette créativité pour nous faire partager vos moments forts, et ca marche, je touche ses building, entend les bruits de la ville, mes yeux scintillent de tous ces éclairages de fête comme si j’y étais…c’est une grande réussite…bravo et merci
    Je ne sais pas ou vous trouvez toute cette énergie, moi je la reçois ici et je suis bien contente pour vous quand vous avez un jour de repos et de visite libre…ouf !
    Je vais continuer a suivre votre voyage au jour le jour avec un très très grand plaisir…

  7. Charles GUY dit :

    Un grand merci pour votre enthousiasme, Céline.
    C’est vrai, ce point de vue pourrait être celui d’un oiseau…
    Il s’agit d’un appartement au 28ème étage d’un immeuble qui en compte 38 et qui se trouve lui-même accroché à la montagne à une altitude déjà respectable…

Nous apprécions vos commentaires